月船書林

フィギュアスケートの話題を中心に芸術を語る

ゾウの一部隊

IMG53_0002.jpg


CHAPITRE V


CHAQUE  jour j'apprennais quelque chose sur la planète,  sur le départ, sur le voyage. Ça venait tout doucement, au hasard des réflexions. C'est ainsi que, le troisième jour, je connus le drame des baobabs. 

Cette fois-ci encore ce fut grâce au mouton, car brusquement le petit prince m'interrogea, comme pris d'un doute grave:

  – C'est bien vrai, n'est-ce pas, que les moutons mangent les arbustes?

  – Oui. C'est vrai.

  – Ah! Je suis content!

Je ne compris pas pourquoi il était si important que les moutons mangeassent les arbustes. Mais le petit prince ajouta:

– Par conséquent ils mangent aussi les baobabs?

Je fis remarquer au petit prince que les baobabs ne sont pas des arbustes, mais des arbres grand comme des églises et que, si même il emportait avec lui tout un troupeau d'éléphants, ce troupeau ne vien-drait pas à bout d'un seul baobab.

L'idée du troupeau d'éléphants fit rire le petit prince:

   – Il faudrait les mettre les uns sur les autres . . .

Mais il remarqua avec sagesse:

Les baobabs, avant de grandir, ça commence par être petit.

   – C'est exact! Mais pourquoi veux-tu que tes moutons mangent les petits baobabs?

Il me répondit: "Ben! Voyons!" comme s'il s'agissait là d'une évi-dence.  Et  il  me  fallut  un grand effort d'intelligence pour comprendre à moi seul ce problème.


金11-1


◆◇◆◇◆◇◆◇◆◇


金11-2


関連記事
スポンサーサイト

Post comment

管理者にだけ表示を許可する

Trackback

trackbackURL:http://maquis44.blog40.fc2.com/tb.php/475-e7815c20